Mot du Directeur général

Mot du Directeur général

Daniel Richard 1

Nul doute que la pandémie mondiale qui a débuté en 2020 a eu un impact considérable sur le nombre de personnes, jeunes et adultes, qui souffrent de troubles anxieux incluant le trouble obsessionnel compulsif. Le fait d’avoir été isolé de façon obligatoire pour certaines personnes a certainement contribué à les fragiliser.

Plusieurs pistes de solution sont actuellement mises de l’avant pour combattre l'anxiété au sein de la population, notamment le rehaussement des services de santé mentale et de psychiatrie du réseau de la santé et des services sociaux et l’implication des organismes soutenant la santé mentale et psychosociale de la population.

Malgré tous ces efforts, il est utopique de penser que tout le monde pourra avoir accès à un médecin, un psychologue ou un psychiatre avec l’intensité et au moment requis. De plus, certaines personnes auront besoin de soutien pour mieux gérer leur situation sans toutefois avoir besoin de services de spécialistes.

Phobies-zéro par sa ligne d’écoute, ses groupes d’entraide, ses ateliers d’autogestion des troubles anxieux animés par des bénévoles pairs aidants et toutes les autres activités contribue à cette solution.

Je fais partie de ceux qui considère que la santé mentale devrait être pensée comme la santé physique. Je rêve du moment où la population en général sera formée à reconnaître les signes et à intervenir précocement auprès d’une personne vivant de la détresse psychologique au même titre que l’on intervient auprès d’une personne qui a un malaise cardiaque avec la formation RCR (Réanimation cardio-respiratoire).

Je crois sincèrement que nous pouvons contribuer à amener les gens à adopter de saines habitudes de vie en matière de santé mentale et de gestion de l’anxiété en les informant et en leur donnant les outils nécessaires. Ces outils peuvent favoriser le rétablissement de la santé et prévenir sa détérioration.

Le guide « J’investis dans mon bien-être », fruit d’un travail colossal d’intervenants et de bénévoles sur une période de 30 ans, est un excellent outil pour démystifier, comprendre et maitriser les troubles anxieux. Il peut être utile aux personnes qui vivent de l’anxiété ainsi qu’à celles qui ont des troubles obsessionnels compulsifs. Il s’adresse également à leur famille et leurs proches.

Phobies-Zéro, par ses bénévoles et son personnel engagés s’investit dans la mission de démystifier les troubles anxieux, d’aider la population à mieux les comprendre et de donner à tous ceux qui en souffrent les moyens de les maîtriser.

 

- Daniel Richard, Directeur général