La phobie sociale

La phobie sociale, appelée également anxiété sociale, se caractérise par une peur intense des situations dans lesquelles la personne phobique est confrontée aux regards des autres,

  • Avoir une conversation,
  • Rencontrer des personnes inconnues,
  • Être observé (manger ou boire),
  • Exécuter une performance devant des gens (prononcer un discours ou jouer de la musique).
4 B Ry Wy 6y ME

La crainte d'être évalué négativement en étant embarrassé, humilié, rejeté ou en offensant les autres, lui font déclencher une angoisse profonde. La personne a peur d'agir d'une manière inadéquate et de présenter des symptômes d'anxiété qui pourraient être interprétés négativement et mener au rejet. Elle s'isole donc peu à peu afin d'éviter ces situations.

La personne souffrant de phobie sociale est terrifiée à l'idée de dire ou faire quelque chose qui pourrait amener les autres à avoir un jugement négatif à son égard. Cette peur va rapidement devenir une angoisse permanente qui amènera la personne à éviter ces situations par des conduites d’évitement.

Les personnes qui souffrent de phobie sociale présentent souvent d'autres troubles psychologiques associés, tels que :

  • Une peur de rougir en public
  • Une agoraphobie
  • Une dépression
  • Une faible estime de soi
  • Une consommation excessive de substances ayant des propriétés anxiolytiques, tels que l'alcool, les drogues ou les médicaments.

La peur et l'anxiété sont disproportionnées par rapport à la menace réelle posée par la situation sociale et le contexte socioculturel.