Le trouble de panique

M C852j ACK1g

Le trouble panique se classe dans la catégorie du trouble anxieux. Ce trouble se caractérise par la présence d’attaques de panique soudaines, inattendues et sans raison apparente. Elles se manifestent comme une crise aigüe d’angoisse et de terreur. La personne a l’impression de faire une crise cardiaque et ressent tous les symptômes qui viennent avec. Elle se sent étouffée, a peur de mourir, de s’évanouir, de perdre le contrôle ou encore de devenir folle. La peur et la sensation d’une catastrophe imminente qui va survenir s’installent bien confortablement à demeure et la personne ressent souvent un besoin urgent de fuir.

L’attaque de panique atteint rapidement son intensité maximale, habituellement en moins de 10 minutes, et elle est délimitée dans le temps. Elle peut se produire n’importe où et à n’importe quel moment.

La personne atteinte de ce trouble peut connaître un tel degré d'anxiété que leurs sentiments affectent leur vie au quotidien. Étant donné, que les crises de panique ne sont pas prévisibles, la personne s'inquiète souvent de l'apparition d'une nouvelle crise. Elle commence à éviter les lieux où elle a eu une crise de panique, et tranquillement, elle développe parfois un trouble qu'on appelle « agoraphobie ».

Ce type de trouble anxieux pousse la personne à éviter de nombreux lieux parmi lesquels, les endroits où il y a foule ou des situations où il serait difficile de s’échapper ou de trouver du secours en cas d’attaque de panique. Elle en viendra à éviter les piscines, les spectacles, les transports en commun, craindre les embouteillages. Lorsqu’elles ne sont pas évitées, ces situations sont subies dans une grande souffrance ou encore avec la peur intense de faire une attaque de panique.

Devant la peur d’avoir une autre crise de panique, elle devient « hypervigilante » face aux sensations physiques, très sensible à chaque réaction de son corps, s’affole au moindre symptôme. Il s’installe alors un cercle vicieux propre au trouble panique : peur d’une nouvelle attaque de panique, l’anxiété augmente dès que la personne vit des sensations physiques similaires aux attaques de panique, l’anxiété devient plus aigüe; ce qui favorise l’émergence de nouvelles attaques de panique. La situation peut donner l’impression qu’on a perdu le contrôle et qu’on est impuissant.

Les crises de panique surviennent en même temps que l'apparition soudaine ou la répétition d'au moins quatre des symptômes suivants :

  • Douleur ou un inconfort à la poitrine;
  • Suffocation;
  • Vertige, sensation d'évanouissement ou perte d'équilibre;
  • Peur de mourir;
  • Peur de perdre la maîtrise sur soi-même;
  • Sentiment d’étouffement;
  • Impression de ne pas trouver sa place dans son environnement;
  • Bouffées de chaleur ou des frissons;
  • Nausées, des maux d'estomac ou de la diarrhée;
  • Engourdissements ou des picotements;
  • Battements de cœur très rapide;
  • Transpiration;
  • Tremblements;
  • Respiration difficile.

Il semblerait que des facteurs biologiques et psychosociaux seraient à l’origine du trouble. Mais aussi, des événements traumatiques, de l’anxiété de séparation pendant l’enfance.