Consignes pour les exercices de respiration

Consignes pour les exercices de respiration

Ni H7 Z81 S44g

Prise de conscience:

  • Nous vivons de l'anxiété.
  • Nous arrêtons de respirer.
  • Nous ressentons une douleur.
  • Nous arrêtons de respirer.
  • La respiration peut nous venir en aide.
  • Chacun peut acquérir le contrôle de sa respiration.
  • Ce contrôle régularise l'oxygénation du sang, du cœur et du cerveau.

Ces principaux « moteurs », lorsqu'ils sont correctement alimentés, amènent une décontraction générale, éliminent les angoisses, l'insomnie, le stress, l'excès de fatigue et les maux de tête; ce qui engendrent une grande consommation d'oxygène et de doses appréciables d'énergie.

La stimulation ainsi obtenue, ramène un meilleur équilibre physique et mental sans oublier le sentiment, si rare de nos jours, de se sentir bien dans sa peau. Il est très important, voire nécessaire, d'être toujours conscient de notre respiration. Il faut l'écouter attentivement. La respiration est un besoin vital de tous les jours. Nous devrions lui accorder autant d'importance qu'à un sommeil réparateur.

 

La respiration consciente

Cette respiration est sans contredit la base de la gymnastique respiratoire. Il est suggéré de la faire le soir au coucher. L'apprentissage de la respiration consciente vous habitue progressivement à être conscient, même de votre respiration normale de tous les jours.

Observez une personne physiquement fatiguée, enfant ou adulte qui dort profondément. Écoutez sa respiration. La respiration consciente: c'est ni plus ni moins la respiration du bon dormeur, celui qui dort la bouche fermée. Car celui qui dort la bouche ouverte ronfle. Ce qui n'est pas le cas de la personne qui pratique la respiration consciente.

Pour pratiquer la respiration consciente, on utilise un son produit par une légère contraction du larynx qui aide à décontracter les vertèbres cervicales.

 
Meditation Zarfcydavg0

Allongez-vous confortablement...

  • Videz vos poumons en expirant par la bouche avec le son de la respiration consciente. Lentement et sans forcer.
  • Inspirez par le nez, toujours avec le son.
  • Expirez par la bouche en laissant passer un petit filet d'air entre les lèvres et les dents (la langue est libre dans le bas, les dents se rejoignent et les lèvres aussi); et tout en expirant lentement, il s'agit de faire ce petit son : « pss…», comme lorsque vous voulez attirer l'attention de quelqu'un et que vous lui dites : « Psitt psitt ».
  • Inspirez de nouveau par le nez avec le son de la respiration consciente.
  • Et expirez lentement par la bouche avec le « pss…».
  • Puis reposez-vous.

Recommandations : Laissez sortir le « pss...» tant qu'il est régulier. Comme pour la respiration consciente, ne vous videz pas complètement, car vous n'aurez pas le temps d'aller chercher le son.

  • À l'inspiration, vous pouvez dire intérieurement : « J'inspire de la joie, du bonheur, de la richesse et de la prospérité ».
  • Et à l'expiration, vous pouvez dire intérieurement : « J'expire tout ce qui me nuit: les toxines, le négatif, les soucis, la douleur et la maladie ».

Quand et comment intégrer la respiration consciente au quotidien? Le souffle qui nettoie est à pratiquer au lit avant le sommeil et dans les moments de stress. Il ne faut jamais se fatiguer ni s'essouffler. Faites huit respirations au total dont deux à la fois en respirant quatre fois normalement à chaque pose.

Le souffle qui nettoie

Voilà la respiration idéale pour se débarrasser du gaz carbonique et des toxines que notre organisme emmagasine si facilement et du "négatif". Cette respiration nettoie l'organisme en profondeur. De plus, la pratique quotidienne du souffle qui nettoie, vous permettra d'agrandir votre capacité pulmonaire.

C'est la respiration tout indiquée pour les personnes qui gardent tout en dedans tels que le stress, les frustrations et les déceptions. Le souffle qui nettoie donne d'excellents résultats pour réduire les problèmes liés au stress, à l'anxiété et à l'insomnie.